POINT DE VUE • Marchandage, sondage ou débat ?

POINT DE VUE • Marchandage, sondage ou débat ?

Les propos de la journaliste politique du Pays (article du 22 mars) sont éloquents : oui, ce n’est pas facile d’organiser des débats, de réunir une centaine de Belfortains, de tous les horizons politiques et sociaux, tous les quinze jours, pour discuter et débattre de sujets difficiles mais qui sont, pourtant, notre quotidien (question sociale et politique du logement, de l’accès au logement, de l’activité de nos commerces, de l’éducation, des politiques familiales et, puis, ceux, sensibles, de la citoyenneté, de la représentation populaire au sein de la municipalité, etc.).
Sans aucun doute, il est plus simple de commander un sondage et de le commenter à l’envi (parce que les chiffres, ça ne discute pas, ça obéit et ça se tord toujours dans le bon sens).
D’autres préfèrent, eux, marchander, à un an des échéances municipales, leurs places et leurs postes avant de se lancer confortablement dans une campagne électorale où la fin justifiera les moyens.
La démarche d’"Oser le débat" est la seule possible : il faut dépasser les arrière-pensées partisanes et créer les conditions d’un débat républicain, digne de la tradition politique de Belfort. C’est une démarche difficile, mais nécessaire.

Claude DE BARROS,
Association Oser le débat

Voir les articles du Pays, vendredi 22 mars.

Revoir l’intégralité des débats dans la rubrique "Les débats" :
Débat#1 Produire plus de logements ?
Débat#2 Le commerce belfortain
Débat#3 Quelle place pour les familles aujourd’hui à Belfort ?
Prochainement / Debat#4 Sécurité et citoyenneté : quels équilibres entre droits et devoirs ?

Laisser un commentaire

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

  • Twitter
  • Facebook
  • Flickr
  • RSS

Recevez la newsletter

Oser le débat en images

Dernière vidéo

 
Voir toutes les vidéos

Nous contacter

Par mail : contact@oserledebat.fr

Par téléphone : 06.41.83.53.22