POINT DE VUE • « Oser le débat » : une démarche citoyenne

POINT DE VUE • « Oser le débat » : une démarche citoyenne

Le projet affirmé de l’association « Oser le débat » est de créer les conditions d’un débat serein pour l’avenir de Belfort.

Pour certains, eux-mêmes engagés dans une approche politicienne, le mot « politique » ne peut faire référence qu’à une démarche totalement tactique pour préparer les élections municipales. Sans aucun doute, ce qui peut sortir de notre démarche, c’est la possibilité de construire grâce à l’expression et à la réflexion que génèrent nos débats, des propositions politiques cohérentes portées par des citoyens qui ne veulent plus se soumettre à la seule logique arithmétique des partis. Mais ne voir dans « Oser le débat » qu’une opération tactique, politicienne, c’est refuser de voir les preuves de sa nature si ce n’est méta-partisane, au minimum trans-partisane. Christian Proust l’a dit à plusieurs reprises, la nature « politique » des débats, parce qu’il s’agit bien de débattre du quotidien (l’économique et le social) des Belfortains, ne doit pas oblitérer l’expression citoyenne. Si réfléchir sur l’avenir de Belfort ne peut se faire qu’au sein de réunions partisanes et militantes ou bien à travers de blogs dont les supporters anonymes s’autorisent à décharger leurs haines respectives, alors, effectivement, la conception du débat politique à Belfort est devenue celle de la joute médiatique ou, pire encore, celle du buzz (la rumeur « pro domo »), des petites phrases assassines et des petites mises en scène entre amis. Il nous semble que Belfort, de par sa tradition républicaine, mérite mieux que ces procédés politiciens.

Nous avons à « Oser le débat » entrepris une démarche « réflexive » et nous avons ouvert les débats à tous ceux qui souhaitent y participer et exprimer leur point de vue. Notre approche témoigne d’une volonté de confronter les idées et non les personnes. Les règles du débat ont été clairement établies et la diffusion en intégralité des échanges montre notre volonté de construire un dialogue citoyen, fondé sur un minimum de confiance dans la diversité des questionnements et des approches. Cela n’empêche pas de proposer des idées discutables, c’est-à-dire à discuter, mais avec le sens de la raison et de la responsabilité. Bien entendu, ces idées sont à porter devant tous ceux qui ne sont pas en accord avec nos points de vue, voire même avec ceux qui se méfient des discours politiques. Mais c’est le sens du débat républicain dont l’objet est de promouvoir l’intérêt de la « chose publique ». Faire preuve de prosélytisme auprès de ses militants n’apporte rien à l’action politique. Or, nous avons l’ambition qu’ « Oser le débat » apporte durablement son écot dans la réflexion démocratique et municipale.

Il nous est reproché quelques maladresses dont, pour certaines, nous sommes conscients. Comme vous pouvez le vérifier actuellement, nous cherchons à améliorer l’interface de notre site pour susciter l’expression et le dialogue. Nous engageons également une démarche d’ouverture de l’association « Oser le débat ». Nous continuons donc à promouvoir notre démarche citoyenne en cherchant à éveiller et à attirer toutes les bonnes volontés pour faire de notre ville, l’unique enjeu de nos débats.

Claude DE BARROS,
Association « Oser le débat »

Vos commentaires (2)

  • jenedebattraipasavecvous
    Le 12 mai 2013 à 21:29

    le débat pour vous c’est la relecture et approbation ! belle conception de la démocratie

  • Le 17 mai 2013 à 15:38, par Admin Oserledebat

    @jenedebattraipasavecvous :
    Quelle est donc votre conception de la démocratie ? Serait-ce l’accord avec vous-même ? Si les idées ne vous conviennent pas alors, selon vous, il n’est pas nécessaire de débattre ? Nous apportons nos réflexions en toute transparence. Nous retranscrivons les propos qui nous semblent les plus sensés, les plus cohérents, ceux qui peuvent être à l’origine d’une réflexion politique (puis une action politique) pour l’avenir de Belfort. Nous ne cachons rien puisque les débats sont filmés en intégralité. Nous acceptons la contradiction et la confrontation. Encore faut-il que cela dépasse la dénonciation et la calomnie (de préférence anonyme). Si vous avez un avis, une réflexion et des arguments, voire des solutions justes, équitables et démocratiques, pourquoi ne pas débattre ?

    Pour "Oser le débat",
    Claude DE BARROS

Laisser un commentaire

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

  • Twitter
  • Facebook
  • Flickr
  • RSS

Recevez la newsletter

Oser le débat en images

Dernière vidéo

 
Voir toutes les vidéos

Nous contacter

Par mail : contact@oserledebat.fr

Par téléphone : 06.41.83.53.22